Matagalpa, entre ville et montagne

Matagalpa, entre ville et montagne

Située à 130 kilomètres au nord de Managua suivant la Pan-Americaine, vous trouverez la ville de Matagalpa. Cachée au milieu des montagnes à 700 mètres au dessus de la mer, son climat tropical fait parfois des siennes entre pluie et soleil (et ça fait du bien) ! Célèbre pour son café organique à travers le monde, aucun amateur de café ne vient au Nicaragua sans passer par Matagalpa. Au climat plus frais que le reste du pays, et aux paysages hauts en relief, cette ville ravira ceux qui craignent la chaleur.

La ville en elle même est tranquille, hormis la cathédrale et son parc, vous n’êtes pas ici pour visiter l’architecture mais plutôt la région.

 

Que faire à Matagalpa ?

 

  • Aller voir la Cathédrale San Pedro de nuit

 

 

A la nuit tombée, la Cathédrale de Matagalpa s’illumine de même que son parc. On se croirait un soir de fête au milieu de ces lumières. C’est comme si ce quartier prenait une seconde vie pendant la nuit pour faire valoir sa beauté de Cathédrale au milieu des montagnes. Vous pouvez vous asseoir dans le parc pour profiter de la bonne humeur ambiante, et manger un bout en profitant d’une connexion Wifi.

 

 

  • Visiter le Musée du Café

 

Situé sur la rue principale (Calle Central), apprenez tout du café, de sa fabrication à son histoire.  Il est composé de 5 halls où vous apprendrez l’origine de la ville et de sa population. De plus, il est possible de goûter le café à la fin de la visite du musée pour 10/20 Cordobas (<1€).

Si vous désirez voir comment est produit du café, prenez un tour des champs de café, le musée du café sert de cours d’histoire principalement, vous n’y verrez pas la fabrication.

Horaires :

Lundi au vendredi : 8h à 17h30

Samedi : 8h à 12h30

 

 

  • Se rendre à La Cruz

 

Sur une des collines dominant Matagalpa, se trouve une croix géante qui surplombe toute la vallée. La randonnée vaut le coup pour la vue et la nature environnante. Techniquement, cette randonnée prend 2 heures aller/retour à partir du centre ville. Remontez la Calle Central en direction de la colline, continuez toujours tout droit et vous arriverez à la porte d’entrée, où on vous demandera de payer 30 Cordobas (1€). Je vous conseillerais de faire cette randonnée vers la saison des pluies, car en Mars, les rivières étaient asséchés, ce qui était dommage car ça aurait ajouté un grand charme à cette randonnée.

 

Petite anecdote :
Flemmard comme je suis, j’ai fais du stop pour aller à l’entrée de la randonnée, sauf que le conducteur n’a pas compris où j’allais. Et plus je voyais la ville et la croix s’éloignait, plus je me posais des questions, au bout de 45 minutes de voiture, le conducteur s’arrête et me demande où est ce que je vais. Après m’avoir expliqué que l’entrée était il y a 30 minutes, il m’explique qu’il va à sa finca récupérer du bois, souhate, je demande à l’accompagner pour visiter sa finca.

 

Au final, j’ai eu un cour particulier sur ses
plants de café, ses bananiers, ses plants d’haricots et ses herbes en tout genre. Puis il m’a ramené à l’entrée de la randonnée, j’annule donc mon plan de payer 20$ pour un tour des champs de café dans l’après midi. Surtout que le café fleurit vers le mois d’Octobre.

 

 

  • Aller voir un peu de sport

 

 

Derrière la cathédrale se trouve un centre sportif multisport, assez souvent il s’y déroule des matchs ouverts à tout le monde. C’est intéressant d’aller voir comment cela se passe même si vous n’aimez pas le sport qui s’y déroule. Simplement voir le déroulement, comment le public réagit…

 

 

Aux alentours de Matagalpa

 

  • La Selva Negra

 

Petit paradis au milieu de la réserve naturel du Cerro Arenal, La Selva Negra est un hôtel fondé en 1975 dans la forêt par des allemands. Bien que je ne sois pas fan du fait de venir au Nicaragua pour rester dans un hôtel étranger, je dois avouer que j’y resterai volontiers pour me ressourcer, comme une retraite de quelques jours. C’est son côté naturel dans les nuages qui m’a particulièrement séduit. Avec ses deux petits lacs, son restaurant (pas cher comparé à ce que je m’attendais à voir), et ses activités aux prix des agences locales (Moins cher pour les clients de l’hôtel).

 

Pour vous y rendre prenez un bus de Matagalpa en direction de Jinotega, le chauffeur connait la Selva Negra, demandez lui de vous y arrêter. A l’arrêt, marchez 50 mètres le long de la route pour arriver devant la carcasse d’un char, c’est l’entrée du chemin pour se rendre à la Selva Negra, il ne vous reste plus qu’à marcher un peu jusqu’à ce panneau :

Le principe que ce soit payant, je trouve ça dommage mais pour 100 Cordobas j’en suis heureux tout de même ! Ensuite le fait de payer 200 Cordobas, et de pouvoir les utiliser au restaurant, me parait vraiment un bon compromis trouvé par les propriétaires de l’hôtel, c’est pourquoi je recommande de visiter la Selva Negra vers midi pour que la taxe d’entrée soit rentable pour vous, et le restaurant 🙂

 

  • El Chile

 

A 30 kilomètres de Matagalpa, se trouve la ville d’El Chile, sur la route pour San Dionisio. Dans cette ville se trouve une communauté de femmes qui tissent des sacs à mains, des portes feuilles, des bracelets et bien d’autres choses. Les nombreuses couleurs qui composent ces pièces artisanales les ont rendus célèbre dans la région, et sont vendus à travers le Nicaragua. Vous pouvez en trouver dans les restaurants, les hôtels, ainsi que les magasins locaux.

 

Coût de la vie

 

Dans le Nord du pays, la vie est moins chère au niveau des taxis et de la nourriture. Par exemple le prix d’un taxi est de 10 Cordobas, évidemment la région de Matagalpa étant la plus productive niveau café, vous pourrez déguster un bon café pour 10 à 20 Cordobas. Niveau hôtel, les prix sont un peu plus élevés cependant pour un hostal correct.

 

Un ventre qui crie famine ? J’ai peut être la solution…

 

  • Au Parc Ruben Dario

 

Aux alentours du parc, se trouvent plusieurs comedors où vous pourrez manger une bonne assiette Nica pour 80 Cordobas, avec un soda à 15 Cordobas, soit un total de 3/4€ pour votre repas.

Vous trouverez aussi des petits stands de restauration rapide le long du parc, si vous n’avez pas le temps de vous poser ou que vous préférez manger assis sur un banc.

 

  • Une envie Mexicaine ?

 

En face de la cathédrale et du parc, se trouve une rue avec une petite roulotte cuisinant mexicain. Le cuistot en charge est un garçon qui doit avoir 14/15 ans, son commis ? Sa mère. A eux deux, ils font un excellent duo, le jeune a vraiment du talent pour cuisiner, c’est là que j’ai mangé les meilleures Tortas (75 Cordobas) et Quesadillas (65 Cordobas) depuis le début de mon voyage (Soit 2 mois) !

 

 

 

Morphé vous appelle dans ses bras…

 

Contrairement à la facilité de trouver des dortoirs dans le reste du pays, j’ai dû faire quelques hôtels avant de pouvoir trouver des dortoirs. Au final, voici les deux “meilleurs” que j’ai pu connaitre :

 

  • Hostal Martina’s Place

 

Situé à deux blocs de la cathédrale, cet hôtel est vraiment propre. Le gros point positif est que les toilettes/douches sont directement accessibles par le dortoir, il y en a plusieurs, et vous avez même le choix de la température !! (Même si pour ma part, il n’y avait plus d’eau chaude ce qui ne m’a pas changé du quotidien). Les casiers sont gratuits et suffisamment grands pour accueillir un sac de 70 litres plus un sac de 30 litres, en serrant un peu ça passe !

Le prix de la nuit en dortoir était de 8$, celui de la chambre privée était de 20$. Le petit déjeuner est en option. L’hôtel dispose d’une bonne connection wifi, d’une cuisine et propose la location de scooters/vélos.

 

  • Hostal La Buena Onda

 

Je n’ai pas séjourné dans cet hôtel, mais je sais que les prix correspondent à l’hôtel Martina’s Place (ou un peu moins), que le personnel est sympathique et que les chambres sont propres. Toutes les personnes que j’ai rencontré à Matagalpa m’ont conseillé le Martina’s Place ou bien La Buena Onda. Je n’ai pas peur de vous le recommander sans y être allé. Il est situé dans la même rue que le Martina’s Place, donc vous pourrez checker par vous même et élire votre chouchou 🙂

 

 

Comment s’y rendre ?

 

  • En bus

 

De Managua, vous pouvez prendre un bus express (Ticabus, MarcoPolo…) qui vous amènera à destination en 2 heures.

Ou bien vous pouvez prendre un bus local partant du marché Mayoreo, celui ci fait plusieurs arrêts. Vous mettrez alors 3 heures, pour un coût de 75 Cordobas (3,5$). Vous pourrez voir ainsi la modification du paysage, passer d’une végétation jaunit par le soleil à une végétation verdoyante, d’un paysage plat à montagneux.

 

  • En voiture

 

Empruntez la Pan-Americaine en suivant la direction de Sebaco. Lorsque vous arrivez à la ville de Sebaco, tournez à droite en direction de Matagalpa qui ne se trouve plus qu’à 30 kilomètres. Facile n’est ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *