Granada, une ville coloniale haute en couleurs

Le centre ville est beaucoup plus développé que le reste des villes du pays que j’ai pu traverser, avec de beaux hôtels installés dans les anciennes maisons coloniales hautes en couleurs, des cafés modernes avec des terrasses en extérieur…

Comme toujours au Nicaragua la population est toujours très accueillante. La beauté de Granada est soulignée par ses nombreuses églises et ses parcs. La Cathédrale de la ville se dresse fièrement devant le Parque Central, petit coin semi ombragé où vous pouvez apprécier la vue sur la cathédrale.

Evidemment en tant que touriste, vous vous faites aborder par des vendeurs de hamac, de bibelots en tout genre.

Le mauvais côté de Granada est que l’on peut passer sans s’en rendre compte, d’une rue moderne, à une rue moins fréquentable si on s’éloigne du centre ville. Cependant en m’éloignant en pleine nuit du centre, pour me diriger vers la maison de mon hôte, je n’ai pas été inquiété une seule fois par les gens que je croisais dans les rues.

 

Point d’histoire :

 

Granada est la troisième plus grande ville du pays avec ses 110 000 habitants. Avant l’arrivée des colons espagnols en 1524, la région était déjà habitée par 3 peuples qui cultivaient la terre et vivaient de la richesse de la terre. Lorsque les espagnols ont débarqué, ils ont profiter de cette abondance de trésor naturel pour en faire leurs terres.

La ville se situe à un point important, en effet elle faisait la liaison entre le sud du pays et le nord. Les bateaux de marchandise et notamment de café, naviguaient sur le lac Nicaragua et mouillait l’encre dans cette ville devenue une richesse coloniale par son architecture. La “Calle de la Calzada”,  rue partant du lac Nicaragua et remontant jusqu’à la Cathédrale Notre Dame de L’assomption servait autrefois à acheminer la marchandise, elle a su garder de nos jours toute son attractivité.

 

Que faire à Granada ?

 

  • Aller au Volcan Masaya :

 

En prenant un tour opérateur, le prix de départ
sera de 20$ pour le transport aller/retour et l’entrée du parc qui coûte 10$ pour voir la lave de nuit. Vous pouvez négocier et faire tomber ce prix de quelques dollars en y aller au bluff du “On m’a proposé 2$ moins cher ailleurs, etc…” J’ai pu avoir une réduc de 5$ en m’y prenant de la sorte.

 

Vous pouvez aller de vous même au volcan de Masaya :

– De 9h à 16h30, c’est 100 Cordobas soit un peu plus de 3$.

– A partir de 16h30, l’entrée coûte 10$.

 

  • Aller à la Laguna d’Apoyo

 

Si vous voulez nager dans une eau agréable mais parfois tumultueuse, vous devez aller à la laguna d’Apoyo, le bus en direction de Masaya vous y amènera pour 8 Cordobas (0,50€). Il vous déposera en bas d’une route à 9km du lac, à partir de ce point vous pouvez soit prendre un taxi à 150 Cordobas, soit faire du stop qui marchera à tout les coups, vu le nombre de 4×4 qui passent par cette route.Pour le retour en montée, les gens auront pitié et vous prendront aussi en stop !

 

 

  • Visiter la ville, les églises, les musées et les parcs


Granada possède de belles églises d’époques commedes modernes, faites un tour dans la ville,
visiter le Parque Sandino, le Parque Centrale… Apprenez à connaitre l’histoire très intéressante de cette région 🙂

 

 

  • Monter dans le clocher de la Cathédrale

 

Vous pouvez accéder au clocher de la Cathédrale pour 1$, un conseil ?

 

Faites le, spécialement à 17h (mois de Février) où le soleil se couche et offre une vision magnifique avec une ville qui parait éblouir quiconque la regarde.

 

 

 

  • Visiter le musée du chocolat

 

 

Car le Nicaragua est un grand producteur de café, de bananes, mais aussi de chocolat, et oui ! Vous pourrez donc trouver dans ce musée tout ce que recherche un amateur de chocolat et plus encore !

 

 

 

  • Assister à un concert gratuit

 

Parfois dans la semaine, le musée près du Parque Centrale offre des sessions de concerts gratuitement à qui veut bien venir le voir, vous pouvez si vous le désirez laisser une petite compensation financière, à votre guise !

 

 

Où se délecter d’un bon breuvage ?

 

  • De Boca en Boca

 

Non loin d’une église, cet hostel possède un espace détente bien agréable ainsi qu’un bar défiant toute concurrence avec des shooters à 25 Cordobas (< 1€) de rhum arrangé, au top ! Plus des cocktails à 50 cordobas (1€50), que demande le peuple.

 

  • Hostel Backyard

 

Cet hostel possède lui aussi une court privée avec un espace détente, une cuisine, mais aussi un bar/restaurant. C’est l’occasion de rencontrer du monde autour d’un cocktail ou d’une bière.

 

  • Rue Calzada

 

 

Tout une flopée de bars et de restaurants se trouvent sur cette rue très animée en soirée. C’est un plaisir de trouver de la vie dans cette ville !

 

 

 

Où manger ?

 

Je ne connais malheureusement pas de bons petits coins pour manger, étant toujours à la recherche du “moins cher”,je peux seulement vous recommander deux EXCELLENTS lieux. Plus un autre pratique et pas cher 🙂

 

  • El cafe de las Sonrisas

 

Le café est tenu par une association de personnes sourdes/muettes, qui oeuvre pour les personnes qui en ont besoin. Le but de ce café est de communiquer au delà des mots ! Sur la table vous trouverez comment parler en langage des signes comme “je voudrais du jus”, “merci”, “l’addition”, et plein d’autres mots/phrases. Les murs sont carrelés de signes, et le lieu est un havre de paix avec sa cour, ses lapins qui trottinent et ses hamacs faits maison. Car en plus d’être un café, l’association fabrique des hamacs qu’ils revendent sur le marché, et ont même entamé la confection d’un “hamac sans fin” en sachet plastique pour lutter contre la pollution.


J’y ai pris mon petit déjeuner tout les matins de mon temps à Granada. Pour 35 Cordobas, vous avez un jus de fruit frais, pour 85 Cordobas, un plat de fruits coupés en morceaux avec du fromage blanc et des céréales, frais et délicieux !

En plus ce qui est génial, c’est qu’il est possible de mixer vous même vos fruits en pédalant sur un vélo relié à un mixeur !

 

  • Le musée du chocolat

 

Si vous désirez prendre un bon petit déjeuner qui vous tiendra la panse pendant longtemps, rendez vous au musée du chocolat, et pour la modique somme de 6$ vous aurez droit à un petit déjeuner à volonté !! Pourquoi s’en passer ?

 

  • Le marché

 

Ce que j’ai préféré niveau qualité/prix, ce sont les produits du marché, ayant mon réchaud je peux me faire à manger pour vraiment pas cher ! Si vous préférez acheter tout prêt, vous aurez une bonne assiette de riz, haricots rouges, poulet, salade, pour 40 Cordobas (1€20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *