León, une ville culturelle chargée d’histoire

Aaah… Leon, Leon, Leon, que dire de toi !

 

Bien qu’il y ai une montagne d’activités proposées en partance de Leon, la ville en elle même semble prendre son temps, contrairement aux villes quelque peu encombrées par le trafic telles que Granada ou Managua. La ville du lion possède une architecture marquée par l’influence des conquistadors espagnols, cela vaut donc le détour de visiter églises, cathédrale, et d’en apprendre plus à travers la visite des musées qui pour la plupart ne sont vraiment pas cher. Promenez vous dans la ville pour découvrir ses maisons de couleurs et ses comedors.

 

Bien qu’au Nicaragua le vent soit toujours présent, ici il ne suffira pas à vous rafraîchir, il fait vraiment très chaud ! C’est pourquoi je vous conseil d’aller au moins une fois à Las Penitas pour profiter d’une journée plage qui fera du bien !

La population locale est accueillante et se distingue par sa bienveillance. A de nombreuses reprises, des locaux me sont venus en aide pour m’indiquer un chemin, des coins à voir, ou simplement pour faire la discussion.

 

Où passer une nuit paisible ?

 

  • Hostal El Jardin / Hostal Las Vacaciones (Prix et services identiques)

 

El Jardin et Las Vacaciones appartiennent au même propriétaire, ce sont des hostals où il fait bon d’y être. De mon côté j’étais à El Jardin, avec son jardin, ses hamacs et son billard. Qui plus est, il n’est vraiment pas cher, pour 177 Cordobas, soit 6$, soit 5.50€, vous avez la nuit en dortoir avec casier ainsi que le petit déjeuner inclus (pancakes/oeufs ou pain/oeufs) !

Ces deux hostals sont situés à 10 minutes du centre ville (Las Vacaciones est un peu plus près),le marché couvert est au bout de la rue, et le supermarché Pali à peine plus loin. Seul bémol, les arrêts de bus inter cités sont assez loin, il va falloir marcher ou prendre un taxi.

 

  • Les hostals autours de la Cathédrale

 

Beaucoup d’hostals se situent dans les alentours du Parc Central et de la Cathédrale, la plupart sont plutôt à des prix plus élevés que les hostals un peu plus excentrés. Cependant si vous êtes là en vacance et que vous désirez être sur place, vous n’aurez pas de mal à trouver votre bonheur !

 

Où passer une nuit festive ?

 

  • Big Foot Hostal

 

LA destination principale des fêtards, si vous voulez faire la fête, rencontrer du monde, et boire un coup, c’est la bonne adresse. Au Big Foot Hostal toutes les raisons sont bonnes pour faire la fête comme par exemple après s’être essayé au volcano boarding, quelques shots de piments au bar avec musique à fond. Si vous cherchez la fête et à tromper l’ennuie c’est le bon endroit !

 

Que faire à Leon ?

 

  • Visiter le toit de la Cathédrale de l’Assomption

 

Une des plus (voir la plus) célèbre Cathédrale du Nicaragua se trouve au centre de Leon. Même en rénovation, vous allez être ébloui par sa façade, blanche éclatante, vous ne pouvez pas la rater ! Outre le fait de visiter l’intérieur de celle ci, l’accès au toit offre une vision à 360°. Cela coûte 3$, mais cela est récompensé par la vue que vous avez sur la ville et les volcans, mais surtout ! Surtout ! Le toit de la cathédrale, d’un blanc si pur qu’il vous est presque impossible de regarder par terre lorsque le soleil est présent.

Pour monter sur le toit, vous devez vous rendre derrière la Cathédrale, dans le coin Sud-Est (la cathédrale étant tourné vers l’Ouest), il y aura une petite porte vraiment pas très grande, allez à l’intérieur pour acheter un billet. Maintenant, rendez vous sur le côté Nord-Ouest de la Cathédrale, pour trouver une petite porte avec un gardien, ce sera l’entrée pour le toit, et il ne vous reste plus qu’à enlever vos chaussures pour ne pas abîmer la peinture de la Cathédrale 😀

 

 

  • Explorer les galeries du Musée de la Révolution

 

Ce musée retrace l’histoire de la révolution Sandiniste, un cours d’histoire à prendre, car la révolution Sandiniste est une période décisive pour le Nicaragua. Période dont les Nicaraguayens sont particulièrement fier, vous pouvez voir des tags à l’effigie de Sandini, ou vantant cette révolution, sur les murs des rues qui font le Nicaragua, quelque soit la ville. Coût du musée ? Entre 100 et 140 Cordobas (4/5$ environ).

 

  • S’étonner dans le musée des Légendes et Traditions

 

 

 

Ce musée est remplie de reproductions, de “mise en vie” des légendes propres au Nicaragua. Devant chaque personnage, son histoire, sa légende. La plupart sont des histoires servant à effrayer les plus crédules, d’autres sont des histoires d’antan devenues des “on-dit”.

 

 

 

 

 

Ce musée se visite au second degré, car en soit le musée n’est pas vraiment ce à quoi on pourrait s’attendre, mais c’est intéressant de connaitre ces légendes qui font la culture Nica.

 

 

 

  • Faire trempette dans l’océan Pacifique

 

À 20km de Leon se trouve la plage de Las Penitas, grande plage appréciée pour ses vagues
conséquentes. Si vous n’êtes pas amateur de surf, ne vous éternisez pas à Las Penitas, un jour ou deux suffisent pour profiter de la
plage. J’ai fais l’aller retour dans la journée, et j’ai passé une super journée avec sa belle plage, ses rochers grouillant de crabes et ses grandes vagues.

Pour vous y rendre depuis Leon, placez vous dos à la Cathédrale, et prenez la route en face de vous (Celle sur votre droite), puis marchez 25 minutes toujours tout droit, avant d’arriver à un petit marché de fruit où vous pourrez prendre le bus pour Las Penitas pour 40 cordobos (1€20) si je me souviens bien.

 

  • Aller se renseigner auprès d’un tour opérateur

 

Depuis Leon, il y a énormément d’activités qui vous sont proposées, ne pouvant pas tout écrire je vous invite à vous rendre sur la première avenue Nord-Ouest, rue qui passe le long du musée d’archive (situé sur la place du parc Central). Il y a un tour opérateur si vous continuez dans cette rue sur votre gauche, avec des prix peu élevé et une très grande diversité d’activités telles que :

 

  • Volcano-Boarding

 

Le volcano Boarding consiste à faire une randonnée jusqu’au sommet du volcan Cerro Negro, suivi d’une descente qui au maximum peut atteindre 90mk/h !! :O Part ses nombreux graviers sur son flanc, ce volcan en activité offre une piste de luge pour les plus téméraires. Sur une planche de bois vous vous élancerez du haut d’un volcan qui vous dévalerez en quelques dizaines de secondes. Bref, pas besoin de vous faire un dessin, c’est quelque chose à faire dans sa vie, faire de la luge sur un volcan en activité au Nicaragua. Cela coûte en moyenne 26$, négociable selon les tour opérateurs.

 

  • Randonnée à cheval

 

Bien que je ne sois pas vraiment pour monter les chevaux exploités du Nicaragua, lorsqu’ils sont bien traités, je pense que c’est une expérience à faire. En particulier la randonnée qui vous amène vous promener au pas dans un lac à proximité d’un volcan (et oui, encore un !). Ce sont des choses qu’on ne vit pas tous les jours et qui valent la peine de s’y essayer quitte à dépenser quelques dollars. Comptez une quarantaine de dollars minimum pour cette activité.

 

 

Où se remplir la panse à Leon ?

 

  • Au marché

 

Je ne le redirai jamais assez, tout est moins cher au marché si vous voulez manger pour pas cher, vous trouverez des plats à 40 cordobas (1€20) avec un coca à 12 cordobas (0,50€). Ces prix sont pour le marché couvert San Juan.

Généralement il est possible d’utiliser la cuisine des hostals, j’ai pu me faire un bon repas pour 26 Cordobas (<1€) avec :

2 oeufs (8 cordobas), 3 tomates (10 cordobas), 2 morceaux de pain (4 cordobas) et 2 clémentines (4 Cordobas). Certains prix ont été négocié, par habitude, sans chercher à aller loin, simplement enlever 1/2 cordobas par ci par là.

 

  • Café La Rosita

 

 

 

Avec un personnel sympathique, et des plats plus élaborés qu’un comedor lambda, j’ai apprécié mon petit déjeuner tout en enviant les plats qui passaient devant mon nez. Mon petit déjeuner Nica m’a changé de tout les autres que j’ai pu prendre jusqu’à présent. Avec un étage en plus du rez de chaussé, ce “petit” café bien tranquille vaut le détour.

 

 

 

 

 

 

 

  • Auprès des stands de rue

 

Dans les rues de la ville, à proximité des parcs la plupart du temps vous pourrez trouver ces petits stands de rue. Grâce à ces petits commerces vous allez pouvoir choisir ce que vous désirez manger, entre cuisine Américaine, “Italienne”, Mexicaine ou Nicaraguayenne. Pour des prix dérisoires, laissez
vous prendre par le jeu et mangez y au moins une fois pour dire “J’y ai mangé”. De plus, les personnes qui tiennent ces comedors ambulants sont la plupart du temps vraiment sympas !

 

  • Les Fast Food

 

Aux alentours de la Cathédrale vous pourrez trouver un McDonald, un Pollo Estrella (chaîne de fast food de poulet) et autres. Je ne juge pas, mais je trouve ça dommage de manger dans un fast food au Nicaragua quand il y il a tellement mieux ailleurs !

 

 

Comment se rendre à Leon ?

 

  • En bus

 

Vous pouvez vous rendre en bus à Leon, en venant du Sud comme du Nord. Il existe des bus qui font la liaison directement des grandes villes à Leon (Ticabus, MarcoPolo…), mais aussi les bus locaux que vous pouvez attraper aux abords d’une route. Tous les chemins mènent à Rome n’est ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *