Nuestra Señora de…

La Paz

La capitale de la Bolivie est située dans une dépression en forme de bol entourée par les grandes montagnes que compte ce pays. Ce sont des maisons aux toits non terminés et faites de briques qui recouvrent le paysage. Quelque part j’ai trouvé que la location de la ville est comme un cheveu sur la soupe, dans ce paysage naturel, une capitale et ses habitations viennent gêner le paysage, mais c’est comme ça ! Au loin, le Huayna Potosi et l’Illimani sont visibles avec une altitude respective de 6088m et 6462m d’altitude. Le premier cité, est un (voir le) des sommets à 6000m les plus accessibles au monde. En parlant d’altitude, La Paz est à environ 3800m, ce qui est assez dur à supporter pour ceux qui arriveraient directement d’un lieu proche du niveau de la mer, prenez garde aux troubles digestifs et maux de tête !

Lorsqu’on se balade dans la rue du centre ville, correspondant aux alentours de la Plaza San Francisco, les pots d’échappements et le bruit des voitures/minibus sont les premières choses qui sautent aux yeux, nez et oreilles. Normal me diriez vous, nous sommes dans une capitale. Au bout de quelques jours cela ne dérange plus, et c’est en s’excentrant un peu, que l’on découvre des quartiers plus calmes comme celui de la Plaza Abaroa. Petits cafés, restaurants du monde, parcs verts, mais attention aux prix par conséquent plus élevés. Ce côté de la ville est beaucoup plus aisé, et cela se voit aux grandes habitations.

La petite anecdote …

La capitale Bolivienne est notamment fameuse pour une chose… le fameux Marché des Sorcières, qui est reconnu pour ses petits magasins dans lesquels se trouvent des fœtus de lamas (qui s’enterrent dans les fondations d’une maison pour porter chance), des statuettes de la Pacha Mama (mère nature), et tout un tas de pilules miracles comme des pilules boostant la libido, et oui… On trouve dans les rues des personnes assises par terre qui vous liront avec plaisir votre avenir, ou votre bonne fortune dans les feuilles de coca, charlatant ou réel don, c’est à vous d’en décider !

Les marchés locaux

Les marchés principaux du centre (hors marché des sorcières) sont :

  • Mercado Lanza, proche Plaza San Francisco (Tout, fruits, fleurs, dvd, restaurants…)
  • Mercado Negro, alentours Batalla de Tumusla (Vêtements, couturier(e)s…)
  • Mercado Rodriguez, Calle Rodriguez (Restaurants…)
  • Mercado Belen, Calle Rodriguez (Fruits, légumes…)

Il y a parfois un marché dans le haut de la Calle Santa Cruz, mais je ne sais pas s’il est fixe ou occasionnel.

DE PLUS, le « marché » le plus impressionnant est la Feria Del Alto, qui se situe dans l’Alto, accessible par le téléphérique rouge (terminus). Cette feria se déroule le Jeudi et le Dimanche, mieux vaut y aller tôt un jeudi, le dimanche étant noir de monde. Vous y trouverez de tout, pièces automobiles, vêtements, dvd, jeux, textile… De nombreux cas de vols ont été recensé (principalement d’habiles pic pocket), mon conseil : Ne prenez rien avec vous, seulement un peu d’argent bien dissimulé, laissez votre téléphone, passeport, et tout autre objet de valeurs à votre auberge.

A visiter dans la ville

 

  • Le parc Murillo 

 

  • Le musée des Instruments 

 

Situé dans la rue Jaen non loin de la Plaza San Francisco,  le musée vous fera découvrir les instruments de musique et leurs évolutions au fil du temps. Vous aurez même la chance de vous improviser musicien avec les instruments à disposition du public !

 

  • La Feria Del Alto

 

Ce marché est le plus grand de La Paz, voir probablement de la Bolivie, lorsque vous descendez du téléphérique qui vous y amène pour 3 Bs (le rouge), vous débarquez dans une immensité de stands en tout genre (pièces auto, vêtements, literie, bibelots, électronique, outillage…). Très réputé pour sa diversité, il est notamment réputé pour être le terrain de jeu favori des pickpockets, alors faites attention à ne rien prendre avec vous, laissez votre téléphone en sécurité, ne prenez que l’argent nécessaire à vos dépenses, les vols sont fréquemment réalisés sont que vous ne vous en aperceviez.

 

  • L’avenue 16 de Julio

 

Cette avenue est pleine de vie en journée comme en soirée, avec de nombreux restaurants et fast food, ou encore de cinémas. C’est un endroit tranquille qui vous permet de vous éloigner un peu du centre, tout en restant dans l’agitation d’une capitale. Très bien desservie par les combis à toute heure depuis la Plaza San Francisco.

 

A visiter aux alentours

 

  • La Muela Del Diablo

 

Petite randonnée d’une journée bien sympa à faire pour observer La Paz depuis les hauteurs ainsi que la vallée, La Muela Del Diablo porte ce nom en raison d’un rocher en forme de dent. Pour vous y rendre, prenez un combi depuis l’avenue 6 de Agosto jusqu’à El Pedregal d’où commence la randonnée. Prenez soin de vous renseigner sur l’heure de départ du dernier comnbi retour vers La Paz, histoire de ne pas devoir payer un taxi onéreux pour le retour.

 

  • La Vallée de La Lune

 

Un désert de formations rocheuses étranges et inhabituelles qui se visite en quelques heures, cette vallée est très connue pour ses roches, et son esthétique peu familière. Je ne l’ai cependant pas visité du fait que je connaissais ce type de paysage que nous offre Dame Nature, mais ne vous en gênez pas et dites moi comment cela fût pour vous !

Les tours organisés

 

  • Huayna Potosi (Guide recommandé sauf si alpiniste confirmé)

 

Comme dit précédemment, c’est un des 6000m les plus faciles au monde, et c’est en cela qu’il est aussi populaire auprès des touristes qui n’ont pour la plupart jamais fais d’alpinisme de leurs vies. L’ascension de ce sommet est à ce point devenue populaire à travers le monde, que les agences de tours proposent des départs journaliers. L’avantage principal de cette montagne, est la vue qu’elle donne sur la La Paz, ainsi que sur les différents lacs et autres montagnes alentours, de quoi vous laisser sans voix ! Une certaine condition physique est tout de même indispensable pour réussir cette ascension qui s’effectue en 2 jours. Il n’a pas de réelle difficulté technique, le seul soucis vient de l’altitude, si vous n’êtes pas bien acclimaté, faites quelques randonnées sur les hauteurs voisines pour habituer votre corps à l’altitude. Point positif : Il est le sommet à 6000m le moins cher au monde.

Attention : Les agences ne vous demandent à aucun moment si vous avez des soucis de santé, c’est à vous de leurs en parler et de mesurer les risques selon votre état. Le corps réagit assez mal à l’altitude, alors ne tentez pas de folie… A moins d’être fou 😉

Prix en agence pour y aller en groupe : 700 Bolivianos (soit 85e)

Prix minimum trouvé en agence pour y aller seul avec un guide : 900 Bolivianos (soit 110e)

 

  • L’Illimani (Guide fortement recommandé)

 

Cette montagne est situé à 6462m d’altitude, elle est réservée pour les personnes expérimentés du fait de sa technicité, de sa haute altitude, et de son caractère très physique. Contrairement au Huayna, il faudra escalader des murs de glace, la dernière partie de l’ascension est de passer de 5500m à 6462m, soit 1000m de dénivelé sur seulement 2.5km de distance, donc attendez vous à marcher sur des parois glacées très pentues ! Soyez préparés, acclimatés, et motivés plus que tout ! Cela se fait en 4 jours en partant depuis La Paz, mon expérience est ici !

 

Prix en agence : 3500 Bolivianos (soit 427e)

Prix négocié directement avec un guide : 2000 Bolivianos (soit 244e)

 

  • Le Condoriri

 

Le Condoriri peut s’effectuer seul, mais si vous manquez d’expérience dans ce domaine, mieux vaut prendre un guide. Il peut s’effectuer en une journée avec un tour organisé, je compterais deux jours sans passer par une agence (ou plus le temps de visiter les environs et s’habituer à l’altitude). Le tour organisé coûte 330 Bs, soit 40e, et comprend le transport, le guide, ainsi que l’entrée du site naturel. C’est une belle randonnée entre montagnes et lacs qui ravira débutants comme expérimentés.

Où manger ?

 

Pas cher

 

Au risque de me répéter encore et toujours, le moins cher reste de manger au marché, ou dans les comedors, restaurants locaux, comme celui se trouvant après le marché Lanza, à l’angle de la Calle Figueroa et Graneros. sur votre droite en remontant la Calle Figueroa.

Les restaurants

 

  • Cafe del Mundo

 

Restaurant du monde situé Calle Sagarnaga, avec une carte de plats délicieux et variés, ainsi que des petits déjeuners ou bien même de petites collations. Au premier étage se trouve le salon japonais où vous pourrez déguster votre thé (ou autre) assis sur un lit avec vos amis. Les prix sont assez élevés, mais pour se faire plaisir, c’est totalement recommandé !

 

  • Mexican Restaurant

 

 

Ce petit restaurant Mexicain est chargé en décoration, mais cela ne fait pas trop étrangement. Lui aussi est situé sur la Calle Sagarnaga, je vous le recommande pour les gros et petits mangeurs. Leurs nachos en entré m’ont ravi, mais ce qui vaut le détour plus que le reste, c’est l’énorme Burrito qui vous remplira la panse ! Le prix des bières est un peu élevé ici aussi, mais quand il faut se faire plaisir, on ne compte pas (ou pas tout le temps)…

Petit conseil

 

Au passage, ils n’aiment pas vraiment les voleurs en Bolivie, alors évitez de faire des bêtises…

« Voleur attrapé sera brûlé et lynché » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *