Tarija, la linda

La belle Tarija et ses vignobles

Tarija est reconnue comme étant la ville la plus propre de la Bolivie. En plus du fait que le trafic routier ne soit pas aussi compliqué et dérangeant que dans les autres grandes villes du pays, une certaine tranquillité de vie se dégage de ce lieu. Vu que je suis en plein éloge, je vais continuer sur la lancée en parlant de l’accent Tarijeño. La première fois que l’on m’en a avisé à Santa Cruz, j’ai pris à la légère le fait qu’il soit décrit comme « chantant », mais, c’est une fois dans un transport collectif, lorsqu’une femme est descendue en lançant un « GrAAaacIIiias », que je n’ai pu m’empêcher de laisser un petit rire de surprise m’échapper… Ils chantent ici !

En Bolivie, ainsi que sur certains livres touristiques, il n’y a pas énormément de publicité faite concernant les activités possibles autour de Tarija, et pourtant, elles sont nombreuses !

Grâce à José, rencontré à l’office du tourisme, j’ai pu découvrir les beautés qui vous donneront certainement envie de rester plus longtemps que prévu à Tarija. C’est un étudiant motivé pour monter une agence de tours à Tarija, très cultivé sur l’histoire de sa région et de la Bolivie, je vous tiendrai au courant lorsqu’il mettra en œuvre ses plans ! (Vous pouvez les contacter sur la page facebook « Jóvenes Ambientalistas por Bolivia »)

De plus, si vous cherchez une cause à défendre, lui et ses amis ont créé un mouvement de protection de l’environnement pour défendre des lieux naturels contre les industries pétrolières. Si vous avez l’âme d’un écologiste activiste, ils s’occupent de défendre et de nettoyer la nature qui nous entoure.

Comment se rendre à Tarija ?

 

  • En Bus depuis Santa Cruz, environ 20$, prix estimé car je ne voyage plus en bus, petit rappel…
  • En Stop (2,5 jours depuis Santa Cruz)
  • En Avion notamment, depuis les autres grandes villes du pays

 

Attention, les taxis depuis la gare routière jusqu’au centre ville coûte 25Bs si vous êtes seul(e), ou bien 10Bs par personne si le taxi est rempli. Meilleure Option ! Marcher un petit peu sur la droite de la gare, il y a des bus qui vous mèneront jusqu’au centre pour 1,80Bs, choisissez la ligne A ou Z.

Où rester ?

 

  • Hostel Casa Blanca

 

Nuit en dortoir : 60 Bs (7/8e)

Nuit en dortoir avec petit déjeuner : 70Bs (8/9e)

Je suis sûr qu’il y a moins cher, mais je n’ai pas plus d’informations…

Il vaut toujours mieux prévenir à un certain point, je ne reste pas dans les auberges, ni ne voyage en bus depuis des mois et des mois… Excusez moi donc pour le peu d’informations sur le transport et l’hébergement en Bolivie, et les pays qui suivront…

Que faire à Tarija ?

 

  • Manger des crustacés au lac San Jacinto
  • Visiter le musée d’Anthropologie proche du parc central
  • Boire du vin gratos ?

 

Non loin de Tarija, se trouve la Casa Vieja. Ce vignoble vous propose de venir goûter son vin gratuitement, vous n’avez qu’à y aller, demander à goûter les différents vins, et le tour est joué ! Il est même possible d’acheter une bouteille et la consommer sur une terrasse avec vue sur les vignes, avec en fond, la montagne qui se dresse. Pour vous y rendre depuis Tarija, prenez un transport à l’angle de la rue Corrado avec la rue Campero, pas cher !

  • Voir une pièce de théâtre à la Casa Dorada

 

Dans la rue Ingavi (Calle Ingavi) se trouve la Casa Dorada, vous l’aurez compris, la maison dorée. Vous ne pouvez pas la manquer si vous passez devant, sa façade est recouverte d’un jaune or, anciennement un centre commercial au XXe siècle, au jour d’aujourd’hui (Oui Oui pléonasme je sais!) la Casa Dorada est une salle de théâtre.

 

  • Aller au mirador (point de vue) Corazón de Jesus

 

Petit parc où vous avez une vue dégagée sur la ville de Tarija et ses collines

  • Aller au mirador La Copa

 

Mirador en forme de verre à vin, vous avez probablement un meilleur angle sur la ville de Tarija, cependant vous êtes un tantinet moins haut…

  • Se balader le soir dans la ville 

 

S’en aller marcher un peu du côté de la place centrale en fin de semaine, la ville s’anime tout à coup, les gens sortent marcher, des percussions se font entendre, et soudain, c’est la fête ! 🙂

  • Aller visiter San Lorenzo 

 

Pour passer une bonne après midi lorsqu’on a peu de temps, je vous suggère San Lorenzo ! A quelques kilomètres seulement de Tarija, vous pourrez vous détendre dans le parc, manger un bout dans une atmosphère paisible, ou encore, visiter la maison devenue musée d’Eustaquio “El Moto” Méndez, grand héros de la guerre pour l’indépendance.

Faire des trekkings dans la cordillère qui entoure Tarija ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *