Valparaiso

LA ville côtière mêlant art et festivité

Premier port, et seconde plus grande ville du chili, Valparaiso (surnommée aussi Valpo par les feignants…), est une étape incontournable d’un voyage au Chili. Connue pour ses nuits festives, elle est notamment le berceau des œuvres de peinture murale. Vous pourrez ainsi en admirer tout du long d’une petite promenade dans les rues de la ville colorée. Et oui ! Sans parler des dessins, les maisons elles mêmes arborent des couleurs différentes, visibles sur les hauteurs, magnifiés par les couchers de soleil.

Lorsque l’on ose s’aventurer dans les ruelles arc-en-ciel, tout de suite vient un sentiment de bien être, on se sent tout de suite à l’aise. Depuis la Plaza Civica, jusqu’à Playa Ancha, baladez vous sans crainte en passant par l’intérieur de la ville, une fois arrivée du côté du parc de « Plaza de Los Loros » profitez des différents points de vue sur la mer pour profiter d’un coucher de soleil qui ravira tous les rêveurs. Puis, vous pourrez ainsi retourner vers le centre en suivant la promenade qui longe tout la côte jusqu’au port principal.

Où est ce que j'ai dormi ?

  • Mitico Hostel

 

Cette auberge de jeunesse présente sur la plateforme HostelWorld est synonyme de convivialité, elle est située à deux pas du terminal de bus, cependant, le quartier n’est pas des plus reluisant.  Lorsque j’y ai séjourné pour quelques jours, chaque soir le staff proposait de faire un repas commun pour l’ensemble des voyageurs qui voulaient participer. Ainsi, se créait une cohésion entre chaque personne y séjournant, et le jour d’après s’organisait des sorties de groupe, ce qui est toujours un plus lorsqu’on voyage seul (ou même à plusieurs). Les rencontres font le voyage ! Et les propriétaires ont de bons conseils pour passer une nuit festive pleine de rencontres !

Chambres privées ou dortoirs disponibles, avec en prime une mascotte qui lorsqu’elle vous a choisi, ne vous lâche plus, adeptes des animaux, cette auberge est pour vous !

Dans cette ville, les auberges et hôtels foisonnent, Valpo vous réservera toujours un lit quelque part dans ses allées. Que ce soit sur HostelWorld, Booking, ou n’importe quel autre site internet, vous trouverez chaussure à votre pied. Vous êtes plutôt porte à porte ? C’est du pareil au même, en quelques rues, vous aurez une proposition qui pourra éventuellement vous convenir, donc pas de soucis !

  • Les plateformes d’hébergements 

 

Toujours très prisées, et moins chères (vu que c’est gratuit !), les plateformes telles que Couchsurfing proposent d’être hébergé directement chez l’habitant, en échange de partager sa culture avec son hôte. C’est le deal parfait, vous avez un guide privé, local, tout ce qu’il vous reste à faire, c’est lui payer, un verre, lui cuisiner un plat de chez vous, ou simplement parler de vos centres d’intérêts communs. Vous apprendrez des anecdotes que nul ne connait, par exemple, la statut de Themis (Déesse de la Justice), ne porte pas de bandeau sur ses yeux, et porte la balance de l’équité sous son bras. Signe que la justice est arbitraire. Une statue forte de sens devant le Palais de Justice, proche de la place « Sotomayor ».

Il existe notamment des sites de réservation de structures privées (appart’, maison…) via le site AirBnb, si vous ne désirez pas rester en auberge ou en hôtel.

Comment se distraire à Valpo ?

  • En journée : 

 

Option 1 : 

Depuis le centre, rendez vous au « Paseo Veintiuno de Mayo » , « Passage du 21 Mai » d’où vous aurez un point de vue sur la baie de Valparaiso. Vous pouvez, si vous en avez l’envie, acheter un café torréfier sous vos yeux aux vendeurs présents (sous réserve d’actualité) pour accompagner les droites/gauches que vos yeux effectueront pour observer la ville dans sa quasi intégralité. Ce qui m’intéressa notamment en ce lieu, est qu’il surplombe le port principal, c’est un mouvement continuel de grues et de containers qui fourmille.

Pour continuer, se balader dans le quartier de Playa Ancha est culturellement intéressant pour découvrir les peintures murales, ainsi que l’architecture des maisons de toutes les couleurs qui change à tous les coins de rue. Vous pourrez terminer cette dite balade sur le coucher de soleil flamboyant « Plaza de Los Loros » , ou bien juste à côté, sur les plages, séparées de ce parc par une route costière.

Option 2 : 

Rendez vous au point de vue Baron, situé derrière l’immense centre commercial du Jumbo, pour avoir un autre point de vue sur la ville. Avec des oiseaux essayant d’accoster sur ce belvédère, mais infructueux pour la majorité en raison des courants d’air qui ne les aident pas, c’est un petit spectacle qui vous décroche un sourire et vous pousse à soutenir les essais à répétition de nos amis ailés.

Importantn’oubliez pas votre serviette, comme certains… comme moi…

Après avoir bénéficié d’une représentation aérienne, dirigez vous vers la promenade qui longe la côte jusqu’à la plage « Playa Los Placeres ». Vous pourrez y observer des lions de mer luttant pour monter sur une ancienne plateforme de pierre à proximité de la côté. De plus, en été, des activités marines sont proposées; Kayak, Voile, sorties en mer…  Bref/ En soit, marcher le long de cette « Costanera » qui vous mènera aux plages où les vagues tumultueuses s’échouent. Renseignez vous bien sur les lieux de baignade, de forts courants existent dans les environs. Rentrez vous sécher, et passons à la nuit…

Option 3 : 

Perdez vous sur les hauteurs !

  • Le soir venu :

Pour une soirée réussie, présentez vous le soir venu au Bar « Liberty » dans la rue Almirante Riveros. Soyez prêts à danser sur le rythme de la Cueca, une danse traditionnelle chilienne qui représente la conquête d’une femme par son cavalier, cela à l’aide d’un foulard qui virevolte dans les airs tout du long de la musique. Admirez, Essayez, Riez !

Si je ne m’abuse, le Lundi soir, c’est la soirée Open Jam ! Des groupes de musique viennent jouer en live pour vous faire danser toute la nuit ! Un de ceux que j’ai pu découvert se trouve être un restaurant français : Franchetuss. Bien qu’il n’est en rien l’air d’un restaurant (peut être que la salle avait été aménagée différemment), que personne ne parlait français, et que le groupe venu jouer nous a mis en transe totale ! Je peux compter cette soirée là comme une de celles où j’ai le plus pris de plaisir à danser avec les gens venus profiter de l’excellente musique !   Je conseille totalement !

Aux alentours de la Rue Cumming se trouve une importante densité d’auberges, de bars, restaurants, cafés… Si vous n’avez pas d’objectifs précis, déambulez dans ces rues pour trouver cocktail à votre soif, dont un des plus connus du Chili, le Terremoto (séisme) ! Un mélange de vin sucré, sirop de grenadine, et une boule de glace ananas. Doux ? Peut être. Traître ? Sans aucun doute. Il porte ce nom en raison du fait qu’après quelques Terremoto, en raison du sucre et de l’alcool, vos jambes (soi disant) peuvent se mettre à trembler. Vous ne pouvez pas partir du Chili, sans l’avoir goûté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *